L’occlusion dentaire désigne l’alignement et le positionnement des dents de la mâchoire inférieure avec celles de la mâchoire supérieure. On dit que l’occlusion dentaire est normale si les dents du maxillaire s’emboîtent parfaitement avec les dents de la mandibule. Si ce n’est pas le cas, vous souffrez d’une malocclusion. Dans ce cas, vous devez consulter votre dentiste. Découvrez les différents types de malocclusion.

La malocclusion, une mauvaise occlusion dentaire

Vous souffrez d’une malocclusion quand vous avez des dents très espacées, avancées ou bien chevauchées. Il existe quatre types de malocclusion, dont la supraclusion, l’infraclusion, l’articulé inversé et la suroclusion. Quel que soit le type de malocclusion dont vous souffrez, vous devez consulter votre dentiste. Celui-ci est la seule personne amenée à rééquilibrer l’occlusion dentaire. Il est important de traiter la malocclusion, non seulement pour le bon fonctionnement de l’appareil manducateur, mais surtout d’un point de vue esthétique.

La supraclusion, un mauvais alignement des dents

Il y a supraclusion quand les dents supérieures canines et incisives masquent les dents inférieures. Cette malformation est généralement causée par une différence de taille du maxillaire, une bouche étroite ou un traumatisme suite à une chute. La supraclusion est aussi due à certaines habitudes comme sucer le pouce et parler avec un cheveu sur la langue. Face à une telle situation, le dentiste propose un traitement orthodontique visant à ajuster les mâchoires. Pour un positionnement correct, plusieurs solutions s’offrent à vous à savoir l’utilisation d’une gouttière ou la pose d’un appareil orthodontique invisible ou fixe. Le but de l’utilisation d’un appareil dentaire est de retrouver un alignement optimal.

L’infraclusion ou la béance dentaire

Connue aussi sous le nom de béance dentaire, l’infraclusion est caractérisée par les deux dents supérieures qui ne sont pas en contact avec les dents inférieures. Quand la bouche est fermée, on aperçoit un vide entre les deux maxillaires. On distingue la béance antérieure, la béance molaire et la béance totale. Cette première se présente par les canines et les incisives qui ne se touchent pas. Quant à la béance molaire, seuls les molaires du haut et de bas qui n’adhèrent pas ensemble. En béance totale, c’est l’ensemble des mâchoires qui ne s’emboîtent pas. On doit corriger cette mauvaise occlusion dentaire du fait qu’elle peut nuire à la croissance des dents, ce qui peut engendrer une mauvaise respiration buccale.

C’est quoi l’articulé inversé ?

Vous souffrez d’un articulé inversé quand vos dents du bas recouvrent celles du haut. Ce type de malocclusion est la cause du faciès au menton en avant. Bien qu’il ne risque pas de perturber l’équilibre postural, il est important de le traiter pour qu’il n’engendre pas d’autres problèmes. Si l’articulé inversé touche une ou plusieurs dents, c’est là que le patient souffre des troubles posturaux.

Les conséquences d’une surocclusion dentaire

On entend par surocclusion les contacts prématurés dus à des dents qui reçoivent une force trop importante. Si elle n’est pas traitée, elle peut nuire à la santé en général. Elle peut engendrer l’usure de l’email, mais aussi le syndrome de Costen ou SADAM.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.